Pas de réduction de la hausse des tarifs de l’eau à Chandigarh pour le moment – Hindustan Times

Il n’y aura pas de recul immédiat dans la hausse des tarifs de l’eau à Chandigarh. L’administration est prête à demander à la municipalité de reconsidérer la résolution de la Chambre générale, demandant le retrait de la notification de hausse des tarifs.

En septembre de l’année dernière, l’administration UT avait notifié une hausse comprise entre 50% et 200%, en fonction de la catégorie d’usager et du niveau de consommation d’eau.

Après avoir fait face au tollé public et aux critiques de l’opposition, la Maison générale MC a adopté une résolution en octobre, demandant à l’administration de retirer la notification et de s’en tenir aux taux existants jusqu’à ce que la pandémie dure. La résolution a ensuite été envoyée à l’administration pour approbation.

“L’administration ne rejette pas la résolution, mais demandera seulement au MC de la reconsidérer”, a déclaré un haut responsable de l’UT, qui n’a pas souhaité être nommé.

Notamment, après son élection, le maire Ravikant Sharma avait inscrit la baisse du tarif de l’eau comme l’une de ses priorités. Le chef de la ville du BJP, Arun Sood, a également tenu plusieurs séries de réunions avec l’administration sur la question.

Pendant ce temps, les résidents ont des factures d’eau gonflées depuis décembre de l’année dernière. Les associations de protection des résidents, les syndicats et les organisations sociales ont même organisé un rassemblement pour s’opposer à la hausse plus tôt cette année.

‘Besoin de l’heure pour MC affamé de fonds’

La décision de l’administration fait suite à la crise financière de la CM et à la nécessité pour elle de générer ses propres fonds, a déclaré le responsable de l’UT.

«La randonnée était vraiment nécessaire, car pendant près d’une décennie, il n’y a pas eu de révision. La ville a l’un des tarifs de l’eau les plus bas », a déclaré un responsable du MC, demandant l’anonymat.

En fait, la résolution était accompagnée de la note du commissaire du MC, qui mettait l’accent sur la nécessité et l’urgence de la randonnée.

Les tarifs ont été révisés pour la dernière fois en 2011. La proposition de hausse supplémentaire a été proposée pour la première fois en 2014. Une autre tentative a été faite en 2018, mais la Maison générale l’a rejetée en cherchant d’abord à fournir de l’eau supplémentaire à la ville.

L'administration UT avait notifié le tarif révisé en septembre de l'année dernière.
L’administration UT avait notifié le tarif révisé en septembre de l’année dernière.

Un rapport du service d’audit avait également demandé au MC de réviser les tarifs, puisque ses pertes annuelles d’approvisionnement en eau s’étaient 135 crore par an à partir de 41 crore en 2011. Le rapport a également observé: «Comme les dépenses récurrentes annuelles augmentent de 10 à 15% chaque année, les pertes vont encore augmenter à l’avenir, mettant une pression énorme sur les coffres du MC.

Le MC recueille 90 crore par an sous forme de frais d’eau, mais les dépenses engagées pour maintenir l’approvisionnement de ses 1,8 lakh consommateurs sont 225 crore, a déclaré le fonctionnaire. Luttant pour même payer les salaires de ses employés en raison d’une grave crise financière, le corps civique s’attend à gagner un supplément 60 crore de la randonnée.