Les étudiants de l’Université Clemson protestent contre une éventuelle hausse des frais de scolarité avec un sit-in – Nouvelles de Greenville

Un groupe d’étudiants de l’Université de Clemson proteste contre une augmentation potentielle des frais de scolarité à Sikes Hall, l’emblématique administration du logement du bâtiment du campus et le site de plusieurs manifestations passées.

L’objectif est que le conseil d’administration s’engage à ne pas augmenter les frais de scolarité pour l’année scolaire 2021-2022, car la pandémie de coronavirus a créé un fardeau financier et académique pour de nombreux étudiants, selon l’organisateur de la manifestation Gabe Cutter. Le conseil a voté pour geler les frais de scolarité en juin dernier, au milieu de la première vague de coronavirus en Caroline du Sud.

Clemson et COVID:Les étudiants peuvent s’inscrire à un essai de vaccin, aucune preuve de poussée des vacances de printemps pour le moment

Le conseil d’administration a approuvé un gel des frais de scolarité et des frais de scolarité pour l’année scolaire 2020-2021 pour les étudiants dans l’État et hors de l’État. Les frais de scolarité pour les étudiants de l’État étaient de 15558 $ et les étudiants de l’extérieur de l’État ont payé 38550 $, selon un rapport de 2020.

L’université ne s’est pas engagée à un autre gel des frais de scolarité.

Rues vides à 7 heures du matin devant Sikes Hall pendant le premier jour des cours d'automne à l'Université Clemson de Clemson le mercredi 19 août 2020.

«L’abordabilité pour nos étudiants et leurs familles est toujours une partie importante de notre processus de prise de décision et de planification, et sera certainement une considération cette année», a déclaré un communiqué envoyé par courriel du vice-président des finances, Tony Wagner. L’Université Clemson a décliné la demande de Greenville News et Independent Mail pour une entrevue avec Wagner ou le directeur financier de l’école, Rick Petillo.