Les conseillers de Barrie exhortent la province à lever les restrictions sur les activités de plein air – Barrie

«Il est absolument inacceptable que les résidents de la ville de Barrie ne puissent pas sortir et profiter de notre espace extérieur en toute sécurité,» Coun. Keenan Aylwin

Ouvrir nos terrains de tennis et de basketball extérieurs, nos terrains de golf et nos terrains de sport est le message des conseillers de Barrie à la province.

Les conseillers ont demandé à la province de lever immédiatement les restrictions et d’autoriser les activités de plein air étouffées par l’ordre de rester à la maison.

«La province et le premier ministre (Doug) Ford n’écoutent pas ses propres experts et je crois vraiment que le premier ministre Ford essaie vraiment de minimiser ses risques au détriment de nous-mêmes,» Coun. Mike McCann a déclaré lundi soir. «Nous regardons l’obésité, nous regardons la prise de poids, nous regardons la santé mentale et physique, et je ne crois pas que ceux-ci aient été pris en compte et nous ne regardons que le COVID-19.

Il a déclaré que des activités telles que le golf, le tennis et le pickle ball aideraient la santé physique et mentale des gens et bénéficieraient d’un soutien important.

«Il est absolument inacceptable que les résidents de la ville de Barrie ne puissent pas sortir et profiter de notre espace extérieur en toute sécurité,» Coun. A déclaré Keenan Aylwin. «Absolument, je pense que nous devrions plaider le plus vigoureusement possible auprès du gouvernement provincial pour ce changement. Cela doit changer. Nos résidents en ont besoin et ce changement doit se produire maintenant.

«Nous devrions plaider le plus fermement possible et je pense que le gouvernement (de l’Ontario) devrait le changer», a déclaré le maire Jeff Lehman.

McCann a tenté de faire avancer les choses lundi. Il a modifié sa propre motion en demandant que dans le meilleur intérêt de la santé physique et mentale résidentielle, si la province n’agit pas pour ouvrir des installations physiques extérieures, que le personnel étudie la faisabilité de permettre des espaces extérieurs à Barrie. y compris les courts de tennis, les terrains de pickle ball, les terrains de sport, les terrains de basket-ball et les terrains de golf et faire rapport par note à la réunion du conseil municipal du 31 mai.

Mais Dawn McAlpine, la directrice générale des services communautaires et d’entreprise de la ville, a clos cette conversation.

«Le personnel ne recommanderait jamais de ne pas se conformer à la législation provinciale, car elle est prépondérante», a-t-elle déclaré. «Nous ne pourrions pas aller de l’avant de cette façon et appliquer certaines lois provinciales et pas d’autres sans risque pour la société.»

Mais la levée des restrictions et l’autorisation des activités de plein air interrompues par l’ordre de rester à la maison sont conformes aux conseils de la Table consultative scientifique du COVID-19 de l’Ontario, des experts scientifiques et des dirigeants du système de santé qui évaluent et font rapport sur les nouvelles preuves pertinentes à la pandémie, pour informer La réponse de l’Ontario.

Les conseillers scientifiques de l’Ontario ont déclaré la semaine dernière que la province pourrait rouvrir en toute sécurité de nombreuses installations récréatives extérieures, même si les commandes de maintien à la maison sont prolongées dans les semaines à venir. Son directeur scientifique affirme que les activités de plein air comme le golf, le tennis et le beach-volley sont à faible risque.

Le Dr Peter Juni a déclaré que si la distance physique ne peut être maintenue pendant ces activités, les gens devraient porter des masques. Mais il a également déclaré que les responsables de la santé publique doivent aborder les activités liées à ces sports, telles que le covoiturage ou le partage d’un vestiaire, qui représentent un risque plus élevé d’exposition au COVID-19.

La table scientifique a critiqué les restrictions des activités de plein air, affirmant qu’elle ne contrôlerait pas le COVID-19 et nuirait de manière disproportionnée aux enfants et à ceux qui n’ont pas accès à leur propre espace vert.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a prolongé la semaine dernière l’ordre de rester à la maison jusqu’au 2 juin, ce qui signifie que les installations extérieures restent fermées.

La province aimerait voir bien en deçà de 1 000 cas quotidiens avant que l’Ontario ne lève l’ordre de rester à la maison.

Le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, a souligné que même si la courbe pandémique de l’Ontario s’incline, les chiffres n’ont pas baissé suffisamment.

Lundi, au cours des dernières 24 heures, l’Ontario a enregistré 2 170 nouveaux cas de COVID-19 et quatre décès. Il y a eu 24 498 tests et un taux de positivité de 7,9%.

– Avec des fichiers de La Presse canadienne