Le New Englander cherche à gravir les plus hauts sommets du Maine, du New Hampshire et du Vermont en l’honneur de Travis Roy – NewsCenterMaine.com WCSH-WLBZ

RANGELEY, Maine — En octobre 2020, le monde a perdu Travis Roy. Le natif de Yarmouth, dans le Maine, a été paralysé après avoir percuté les planches au cours de ses 11 premières secondes de jeu au hockey universitaire. Il a passé les 25 dernières années à défendre les personnes handicapées, à lutter pour un remède contre la paralysie et à encourager un comportement compatissant.

Aujourd’hui, un habitant de la Nouvelle-Angleterre cherche à préserver l’héritage de Roy alors qu’il vise à gravir 25 des plus hautes montagnes de ski de la Nouvelle-Angleterre dans l’espoir de recueillir 25 000 $ pour la Fondation Travis Roy.

“Chacun contribue à sa manière, et c’est ma façon de collecter des fonds et de sensibiliser les gens et les gens ont été très généreux”, a déclaré Allie Skelley, qui vient de terminer l’ascension de Sugarloaf et Saddleback le même jour samedi.

Comme Roy, Skelley a également subi une blessure à la moelle épinière alors qu’il jouait au hockey pour le Collège St. Lawrence en 2002. Skelley est maintenant l’entraîneur-chef de hockey et le directeur de l’aide financière à l’abbaye de Portsmouth, un pensionnat de Rhode Island, et a travaillé pour élever de l’argent pour la Fondation Travis Roy pendant des années.

En 2014, Skelley a couru le marathon de Boston en l’honneur de Roy et a collecté plus de 10 000 $ pour la Fondation Travis Roy. En 2016, il a été la première personne à faire du paddle d’un côté du lac Winnipesauke à l’autre, un voyage de 18 milles qui a permis de récolter plus de 5 000 $.

Skelley, originaire de Wolfeboro, dans le New Hampshire, souhaite préserver l’héritage de Roy en utilisant sa mobilité, en se poussant et en encourageant les autres à soutenir la cause.

“Je me suis promis que je ferai tout ce que je peux, aussi longtemps que je le pourrai, pour m’assurer que la Fondation Travis Roy poursuive sa mission d’aider les autres à aller de l’avant – aider les survivants de lésions médullaires et leurs familles à vivre plus des vies indépendantes et pleines d’espoir. Chaque jour, quand je me réveille et que mes pieds touchent le sol, je sais que j’ai de la chance, et c’est l’occasion pour moi d’en faire profiter ma mobilité », a déclaré Skelley.

En plus de la randonnée Saddleback et Sugarloaf samedi, Skelley prévoit également de faire de la randonnée à Black Mountain. Dimanche, il gravira le mont. Abram et Sunday River.

Il fera également de la randonnée à Cannon, Loon, Wildcat, Waterville Valley, Attitash, Sunapee, Bretton Woods, Tenney, Gunstock, Ragged, Killington, Sugarbush, Smugglers Notch, Stowe, Jay Peak, Okemo, Burke, Stratton, Mad River et Pico dans le cadre de son voyage.

Jusqu’à présent, Skelley a collecté plus de 5 000 $. Son objectif est d’amasser 25 000 $.

Tout cela est avant le tournoi de Wiffle Ball de la Fondation Travis Roy à Essex, Vermont, en août. C’est un événement annuel qui accueille 32 équipes de partout au pays, ainsi que la famille et les amis de Travis et de la Fondation Travis Roy. Au total, la fondation espère amasser 1 million de dollars cette année pour soutenir ceux qui luttent contre la paralysie et leurs familles.