Collecte de fonds du Guelph Hiking Trail Club pour construire un pont sur un sentier populaire

GUELPH – Le Guelph Hiking Trail Club recueille des fonds pour construire un pont sur le sentier de la rue James afin de le rendre plus sécuritaire.

Même pour les randonneurs expérimentés comme le président du club John Fisher, il peut être difficile de traverser la section du sentier où elle est coupée par un passage des eaux pluviales.

«Il est impossible de traverser confortablement ce lit de cours d’eau sans avoir de danger», a-t-il déclaré.

Le Guelph Hiking Trail Club gère et entretient le sentier grâce à une entente de licence.

Fisher dit que la section est dangereuse pour les randonneurs et les cyclistes.

«Il est tout simplement impossible de passer pour beaucoup de gens, comme une poussette ne peut pas venir ici», a-t-il déclaré. «Nous avons entendu des histoires de personnes qui tombent et glissent.»

Le groupe collecte des fonds avec le Speed ​​River Cycling Club pour construire un pont avant la fin de semaine de la fête du Travail afin de rendre le sentier plus accessible.

«Nous en avons assez, ça ne se règle pas tout seul», a déclaré Lorenzo Calcagno du Speed ​​River Cycling Club. «Nous aimerions avoir des pelles dans le sol dès qu’il sera prêt pour nous, dès que le printemps se tarira un peu.»

La levée de fonds a déjà amassé plus de 40 000 $, avec un objectif fixé de 50 000 $.

Marcus Horowitz parcourt le sentier tous les week-ends et souvent avec son enfant de six ans à ses côtés.

“Je pense que c’est depuis longtemps”, a-t-il dit. “Traverser ici peut être très difficile s’il pleut parce que ces rochers deviennent assez glissants.”

Bien qu’une clôture de sécurité ait été installée, Fisher a déclaré que ce n’était pas assez à long terme.

“Ce n’est toujours pas facile pour les gens et vous pouvez toujours glisser de l’autre côté”, a-t-il dit. “Au moins, vous n’allez pas tomber de quatre pieds sous le béton.”

La section du sentier de la rue James ne se trouve pas sur la propriété de la ville, mais la ville de Guelph affirme avoir contribué 5 000 $ à la collecte de fonds grâce à une subvention communautaire.